Page:L’Anarchie passive et le comte Léon Tolstoï.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


117
L’ANARCHIE PASSIVE

des garçons et des fillettes en bas âge, oubliera tous vos arguments, oubliera toutes ses propres résolutions de ne pas user de violence et, s’il ne peut faire autre chose, il tuera le malfaiteur sans penser, sans délibérer ; il le tuera comme on tue une bête fauve, comme on tue un serpent ou quelque autre animal venimeux. Et vous-même, monsieur le comte, vous-même vous oublieriez toutes vos théories à la vue d’un danger pareil couru par une douce fillette de cinq ou six ans !

Heureusement pour l’humanité, des doctrines fausses ne sauraient corrompre la saine nature humaine, et elles n’ont d’action que sur les personnes déjà préparées à les recevoir par les différents processus de la dégénérescence.