Page:La Bigne Villeneuve - Cartulaire de l’Abbaye Saint-Georges.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 48 —

possession des ducs ; par conséquent ceux-ci en devaient foi et hommage, même le rachat au cas où il incombait, a la dame abbesse de Saint-Georges. Or, le duc, comme suzerain, ne pouvait pas et ne devait pas être soumis en personne a l’acte de vassalité que constitue l’hommage féodal ; il nommait donc un gentilhomme qui le représentait et s’acquittait vis-a- vis de l’abbesse des devoirs dus pour le fief de Joué.

Ainsi, à la suite d’une enquête sur les faits ci-dessus énoncés, le duc Jean III rendit hommage pour les moulins de Joué, en 1319, à dame Philippe de Mathefelon, par l’intermédiaire de Jean Le Roux, successivement remplacé, dans le même office, en 1333 par Olivier de Cohan, en 1349 par Olivier de Beaumont, etc.

Un vieux compte des recettes de l’abbaye, pour les années 1372-73-74, a conservé les traces d’un incident historique se rapportant a l’époque de l’expédition dirigée par le connétable du Guesclin, en vertu des ordres de Charles V, roi de France, contre le duc Jean IV. L’armée française, accueillie avec sympathie par les Bretons, mécontents de la partialité de leur duc pour les Anglais, se présenta devant Bennes, qui lui ouvrit ses portes.

C’est dans cette circonstance que le duc de Berry et le duc de Bourgogne, frères du roi, entrèrent a Rennes. Ils visitèrent l’abbaye de Saint-Georges, y entendirent la messe, et le compte du receveur consigne la somme d’or et d’argent que les deux princes présentèrent à l’offrande, ce jour-la, dans l’église abbatiale :

« Item qui furent receuz de l’offrande dou grant aultier de Saint-George que offrirent le duc de Berry et le duc de Bourguongne en l’abaie, par or, sept frans et par monnaie iv."^ vij.* VII.**. » (Ancien compte rentier de Saint-Georges, 2 II, I, 31. — Archives départementales d’Ille-et-Vilaine.)

Outre les redevances qui lui étaient servies par les tenan-