Page:La Bigne Villeneuve - Cartulaire de l’Abbaye Saint-Georges.djvu/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
− 83 −

avènement lequel deit recevoir la priouresse dou convent doudit lieu.

Madame labasse, vous iurez aus sains evangilles ci presens, garder, observer les libertez, anciennes coustumes, constitutions et statuz, droiz et actions dou moustier de saint George de Rennes, sans violation ne venir encontre par vous ne par autres ou temps a venir.

Dige labasse : Ainsin le jure, et touchege le livre.

Item, madame labasse, vous iurez tous les droiz, biens, actions et autres choses quelles quelles soint, audit moustier de Saint George spectantes et appartenantes deffendre, garder et garanter et en bon estat tenir a vostre poueir et nulles des choses doudit moustier aliener, et les choses alienées à votre povoir en estat deu rapeler.

Dige labasse : Ainsin le iure, et touchege le livre.

Item, madame, vous iurez que les pictances, porcions et autres quelcunques deuz de antiquité a voz religiouses seours, chapelains et autres, paierez ou ferez paier, comme a coustume est anciennement, et que bien les traeterez en lour religion et denement.

Dige labasse : Ainsin le iure, et touche le livre.

Voilà, certes, une formule du serment des abbesses qui peut être alléguée comme preuve irréfragable de la provenance du précieux manuscrit. La naïveté de la forme en garantit l’authenticité.