Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 3.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
27
LIVRE I.

Gardez-vous de rien dédaigner ;
Sur tout quand vous avez à peu prés voſtre compte.
Bien des gens y ſont pris ; ce n’eſt pas aux Hérons
Que je parle ; écoutez, humains, un autre conte ;
Vous verrez que chez vous j’ay puiſé ces leçons.
Certaine fille un peu trop fiere
Prétendoit trouver un mary
Jeune, bien fait, & beau, d’agreable maniere,
Point froid & point jaloux ; notez ces deux points-cy.
Cette fille vouloit auſſi
Qu’il euſt du bien, de la naiſſance,
De l’eſprit, enfin tout : mais qui peut tout avoir ?