Page:La Pérouse - Voyage de La Pérouse, Tome 1.djvu/44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xxxvii
PRÉLIMINAIRE.

Nommé capitaine le 4 avril 1780, il commandait la frégate l’Astrée, lorsque se trouvant en croisière avec l’Hermione, commandée par le capitaine La Touche, il livra le 21 juillet un combat très-opiniâtre à six bâtimens de guerre anglais, à six lieues du cap Nord de l’île Royale. Cinq de ces bâtimens, l’Allégeance de vingt-quatre canons, le Vernon de même force, le Charlestown de vingt-huit, le Jack de quatorze, et le Vautour de vingt, formèrent une ligne pour l’attendre ; le sixième, le Thompson de dix-huit, resta hors de la portée du canon. Les deux frégates coururent ensemble sur l’ennemi, toutes voiles dehors. Il était sept heures du soir lorsqu’elles tirèrent le premier coup de canon. Elles prolongèrent la ligne anglaise sous le vent, pour lui ôter tout espoir de fuir. Le Thompson restait constamment au vent. Les deux frégates manœuvrèrent avec tant d’habileté, que le désordre se mit bientôt dans l’escadrille anglaise : au bout d’une demi-heure, le Charlestown, frégate commandante, et le Jack, furent obligés de se rendre ; les