Page:La Rochefoucauld - Œuvres, Hachette, t1, 1868.djvu/197

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ET MAXIMES MORALES. 6r LXIX S’il y a un amour pur et exempt du mélange de nos autres passions , c’est celui * qui est caché au fond du cœur, et que nous ignorons nous-mêmes, (éd. i*.) LXX Il n’y a point de déguisement qui puisse longtemps cacher l’amour où il est, ni le feindre où il n’est pas^. (ÉD. I.) LXXI Il n’y a guère de gens qui ne soient honteux de s’être aimés, quand ils ne s’aiment plus^. (éd. 5.) . Var. : Il n’y a point d’amour ])ur.... que celui.... (i665.) — L’édition de M. de Barthélémy donne : a. de mélange, » et <t celle qui est cachée. » — Voyez la maxime 76. . Pascal (^Discours sur les passions de C amour , tome II, p. 261) pense que le faux-seinhiant mène vite à la réalité : « L’on ne peut presque faire semblant d’aimer, que l’on ne soit bien près d’être amant. » — Mme de Sablé (^maxime 80) : « L’amour a un caractère si particulier qu’on ne peut le cacher où il est, ni le feindre où il n’est pas. » — Meré [maxime 460) : « Il est impossible , quand on aime, de laisser croire que l’on hait. » — On a interprété dans le même sens ce verset du Livre des Proverbes (chapitre vi, verset 27) : Numquid potest homo abscondere ïgnem in sinu suo^ ut vestimenta illius non ardeant? « L’homme peut-il si bien renfermer dans son sein le feu dont il brûle, que ses vêtements n’en soient brûlés ?» — Voyez les maximes 102, io8 et SSg. . C’est apri s avoir mis et commenté cette maxime dans une lettre de Julie {la Nouvelle Héloïse, 3" partie, lettre xx), que J. J.Rousseau ajoute en note : « Je serois bien surjjris que Julie eût cité la Roche- foucauld en toute autre occasion ; jamais s 11 triste livre ne sera goûté des bonnes gens. » — Voyez la 18*^ des Réflexions diverses.