Page:La Rochefoucauld - Œuvres, Hachette, t1, 1868.djvu/201

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ET MAXIMES MORALES. 65 LXXX Ce qui nous rend si changeants dans nos amitiés, c’est qu’il est difficile de connoître les qualités de l’ànic, et facile* de connoître celles de l’esprit^, (éd. i*.) LXXXI Nous ne pouvons rien aimer que par rapport à nous, et nous ne faisons que suivre notre goût et notre plaisir quand nous préférons nos amis à nous-mêmes; c’est néanmoins par cette préférence seule que l’amitié peut être vraie et parfaite^, (éd. 5.) . Var. : c’est qu’il est aussi difficile y//’/7 est facile. (1666.) . Var. : « Ce qui i-cnd nos inclinations si légères et si changeantes, c’est qu’il est aisé de connoître les qualités de l’esprit, et difficile de connoître celles de l’âuie. (i665.) . Voyez les maxi/ncs 83, 236, et la 2^ des Réflexions diverses. — Sainl-Evremond {Maxime, qiCon ne doit jamais manquer à ses amis. OEuvres mêlées^ p. 289, Barbin, 1689) : « L’honneur, qui se déguise sous le nom d’amitié, n’est qu’un amour-propre qui se sert lui-même dans la personne qu’il fait semblant de servir, a — J. Esprit (îomel, p. 172): « Quoiqu’il paroisse qu’il donne sa vie pour consei-ver celle de son ami, il est certain pourtant qu’il meurt pour sa propre gloire » — Duclos (tome I, p. 204, Considérations sur les mœurs de ce siècle, chapitre vxi) : — « L’inclination détermine moins qu’on ne s’imagine à obliger, quoiqu’elle y fasse trouver du plaisir; elle est souvent subordonnée à beaucoup d’autres motifs, à des plaisirs qui l’emportent sur celui de l’amitié, quoiqu’ils ne soient pas si hon- nêtes. » — Térence avait déjà dit {Adelphes^ acte I, scène i, vers i3 et 14) : Vah I quemqnanine hominem in animum instituere, aut Parare, quod sit carias quant ipse est sihi ? « Est-il possible qu’un homme aille se proposer et se mettre en tête d’aimer quelque chose plus que soi-même? » La Rochefoucauld, i