Page:La Villemarqué - Dictionnaire français-breton de Le Gonidec, volume 1.djvu/778

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Ces gens-là ne réservent rien, ann dud-zé na lékroñl nclrd é luuni.

Réservoir, s. ra. Lieu où l’on amasse certaines choses pour les conserver. Léac’h-mir, m. Léac’h-luôni, m. C’est là son réservoir, énô éma hé léach-mir, hé léac’h-luôni. Réservoir. Lieu où l’on réunit une certaine quantité d’eau pour conserver du poisson, etc. Lenn-vihan, f. PouU, m. Naoz, f. Il y a du poisson dans le réservoir, pésked zô er poull, enn naoz.

Résidant, adj. Qui réside, qui demeure. A choum.

Résidence, s. f. Demeure ordinaire en quelque ville, en quelque lieu. Séjour actuel. Ti, m. Kéar ou ker, f. Maner m. C’est ici ma résidence, aman éma va zi. Voilà une belle résidence, chétu eur géar gaer. Résident, s. m. Lelui qui est envoyé par un souverain vers un autre pour résider auprès de lui et qui est moins qu’un ambassadeur, mais plus qu’un agent. Néb a zô kasct gañd eur roué é kannadur, c leüridigez. Kannad, m. Pl. éd.

Résider, v. n. Faire sa demeure en quelque en<lroit. Choum par abus pour chouma, non usité. Part, choumel. Ménel, par abus pourma/ia, non usité. Part, manel. Choukein. Part, et (Vann.) Il y a longtemps qu’il réside ici, pell zô é choum aman.

Résidd, s. m. En terme de commerce, le restant. Il se dit aussi du nombre qui reste d"unc division d’arithmétique. Choumadur, m. Dilerc’h, ra. Le résidu n’est pas fort, ne /iél brdz ar choumadur, ann dilerc’h. Résidl-. Sédiment, dépôt d’une liqueur. Gicélézen, f. Lec hid, m. Ce vin n’a pas beaucouj ) de résidu, ar gwin-zé n’en deûz kél kalz a vcéiézen, a lechid.

Résignation, s. f. En terme de jurisprudence, abandon, démission en faveur de quelqu’un. VUez ou dilaosk é-gounid eunn ail. Résignation. Soumission au sort que la Providence, que les hommes nous imposent. Señtidigez, doujañs, plég da ioul Doué, da ioul ann dùd.

Résigner, v. a Se démettre d’un office en faveur de quelqu’un. Dilézel ou leûskel eur garg é-gounid eunn ail.

Se résigner, v. réO. Se soumettre à la volonté de Dieu, des hommes. Senti, douja, pléga da ioul Doué, da ioul ann dûd. Résiliation, 8. f. En terme de pratique, resolution, annulation d’un acte, d’un contrat, faite du consentement mutuel des parties. Terridigez ou frcûzidigez eur skrîd pé eur marr’had a-ioul pép-hini.

Résilier, v. a. Casser, annuler un acte, un mar« hé. Terri ou frcûza eur tkrid pé eur marr’had a-ioul pép hini.

Résine, s. f. Matière inflammable, grasse et onctueuse qui coule de certains arbres, tels que le pin, le sapin. * Kouskeñ. Rousin, m. Ils ne brftlent que de la chandelle de résine, goulou rousken no zcionl kén.

RES

Résinedx, adj. Qui produit la résine ou qui en a la qualité. * Rouskeñek. Ce sont des arbres résineux, gwéz rouskeñeg iñl. Résipiscence, s. f. Reconnaissance de sa faute avec amendement. Ànsav eûz hé wall, eûz héléc’hedganl gwellaen. Ann dislràeûz a eur péc’her ouc’h Doué.

Venir à résipiscence, reconnaître sa faute avec amendement, retourner à Dieu par une véritable pénitence. Añsavoud hé wall, hébéc’hed gant gwellaen. Dislrei ouc’h Doué dré wîr binijen.

Résistance, s. f. Qualité par laquelle un corps, une chose résiste à une autre dont elle détruit ou diminue l’effet. Harz, m. Slourm, m. Tender ou lennder, m. Reûdder, m. La résistance fut grande, bràz é oé ann harz, ar slourm. Il nous suivit sans résistance, doñd a réaz war hol 1ère’ h hép tender, hép reûdder. Opposer de la résistance. Ober penn da… Harza. Part. et. Stourmi. Part. et. Énébiout. Résister, v. n. Il se dit proprement d’un corps qui ne cède pas au choc, à refîort, à l’impression d’un autre corps. Il signifie aussi se défendre, opposer la force à la force, ne pas céder ou plier. Harza. Part. et. Ober penn da… Stourmi. Part. et. Kia. Varl. Met. Énébi. Part. et. Reûdi. Part. et. Je ne pourrai jamais leur résister, bikenn na hellinn ôber penn d’ézhô, Ma out-hô. Ce bateau ne résistera pas à l’eau, ar vâg-zé na énébô két, na harzô két oud ann dour.

Résolu, adj. et part. Déterminé, entreprenant, hardi. Baie h. Groñs. Her. Dizaouzan. C’est un homme résolu, eunn dén baWhy eunn dén dizaouzan eo.

Résoluble, adj. Qui peut être résolu, décidé. A hell béza diskoulmet.

Résolument, adv. Avec une résolution fixe et déterminée, absolument. Gañdeur raloz ou eunn dézô stard. Dislag. Je vous le dis résolument, dislag hel lavarann d’é-hoc’h. Résolument. Hardiment, avec courage, avec intrépidité. Enn eunn doaré her ou kalounck. Groñs. Dizaouzan. Il leur parla résolument, groñs ou dizaouzan é komzaz oul-hô. Résolutif, adj. En terme de médecine, qui résout et dissipe l’humeur morbifique. A gàsda-gét. Diforc’huz. Dismañluz. Teüzuz. Résolution, s f. Décision d’une question, d’une difficulté. Diskoulm, m. Je ne trouve pas la résolution de cette difïiculté, na gavann kél ann diskoulm eûz ar mâr-zé.

Résolution. Dessein, détermination. Rât ou ratoz, f. Dézô, m. J’en ai pris la résolution, kéméred eo ar raloz ou ann dézô ganéñ, éad eo cm penn.

Résolution. Dissipation, disparition d’un* humeur résorbée. IJismañl, m. Diforc’hidigez, f. Teûzidigez, f.

Résolution. Fermeté, courage. Kaloun. i. Poell, m. Ilerder, m. Il a montré de la résolution, quoique jeune, kaloun ou herder en deûz diskouézet, évH-hañ da véza iaouañk.