Page:Labiche, Delacour, Choler - Les Chemins de fer, 1867.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Clémence.) Oh ! la dame que j’ai vue hier à la Société générale…


Clémence, à part.

Ce jeune homme qui m’a pris mon bouquet de violettes !

Elle lui tourne le dos, et vient au premier plan gauche.


Ginginet.

Où est le bureau de renseignements ?… Il doit y avoir un bureau de renseignements, sacrebleu !


Jules, se présentant.

Monsieur, si je puis vous être utile…


Ginginet.

Mon Dieu, monsieur, entre actionnaires, on peut se rendre de petits services… Monsieur est actionnaire, sans doute ?


Jules.

Oui.


Ginginet.

Moi, j’en ai quinze…


Jules.

Moi, cent vingt-deux…


Ginginet, à part.

Oh ! un capitaliste !


Colombe, à part.

Où diable ai-je vu cette frimousse-là ?


Ginginet.

J’ai un bordereau à faire… et je vous l’avouerai franchement, je ne sais pas pour quel bout le prendre…


Jules.

Monsieur, le bordereau, c’est mon truc… (se reprenant) mon triomph