Page:Labiche, Delacour, Choler - Les Chemins de fer, 1867.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Bernardon.

Bonne chasse ! (Passant près du wagon où est Jules.) Jules ?


Jules, paraissant à la portière.

Mon oncle ?


Bernardon.

Prends garde de t’enrhumer.


Jules.

J’ai un cache-nez.

Bernardon sort deuxième plan droite.


Lucien, seul, revenant de gauche.

Les Ginginet sont en retard… (Tirant un volume de sa poche.) Piochons mon anglais… C’est le th qui est difficile à prononcer… il faut mettre la langue entre les dents… et moi, quand j’ai la langue entre les dents… je ne peux plus parler… (Il sort par la gauche en essayant de prononcer :) The… the…


Scène V

Jules ; puis Ginginet, Clémence, Jenny, Colombe, portant le globe de la pendule ; puis Le Chef de gare


Jules, regardant parla portière.

Pas le plus petit oncle à l’horizon… (Descendant.) Le moment est venu de décamper !


Ginginet, entrant suivi de Clémence, de Jenny et de Colombe ; ils sont tous chargés de paquets, Colombe porte toujours son globe.

Dépêchez-vous !… dépêchez-vous !… En arrivant des premiers, nous pourrons choisir nos places !