Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/145

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Nonancourt.

Du tout, caporal… ce malheureux vieillard…


Le Caporal.

Vos papiers ? .. (Sur un signe qu’il fait, deux gardes nationaux prennent au collet, l’un Nonancourt, et l’autre Bobin.)


Nonancourt.

Par exemple !…


Hélène.

Monsieur… c’est papa…


Le Caporal, à Hélène.

Vos papiers ?


Bobin.

Puisqu’on vous dit que nous n’en avons pas…

Nous sommes venus…


Le Caporal.

Pas de papiers ?… au poste !… vous vous expliquerez avec l’officier. (On les pousse vers le poste.)


Nonancourt.

Je proteste à la face de l’Europe !…

Chœur

Air : C’est assez de débats (Petits Moyens)

La patrouille
Au violon ! au violon !
Marchez ! pas de rébellion !
Et plus tard nous verrons
S’il faut écouter vos raisons.

La noce

Quoi ! la noce au violon !
Ah ! pour nous quel cruel affront !