Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène VIII

Anaïs, cachée, Fadinard, Beauperthuis



Beauperthuis, entrant en boitant un peu.

Ah ! vous voilà… monsieur !… Vous m’avez échappé… (Il secoue le pied.)


Fadinard.

Pour acheter un cigare… Je cherche du feu… Vous n’avez pas de feu ?…


Beauperthuis.

Monsieur, je vous somme d’ouvrir votre domicile… et si je la trouve !… je suis armé, monsieur !…


Fadinard.

Au premier, la porte à gauche, tournez le bouton, s’il vous plaît.


Beauperthuis, à lui-même.

Cristi !… c’est drôle, j’ai les pieds enflés ! (Il entre.)


Fadinard, suivant un moment des yeux.

Il y en a un de biche à la porte.


Scène IX

Fadinard, Anaïs ; puis Emile, à la fenêtre du poste



Anaïs, sortant de la guérite.

Je suis morte de peur… où me cacher ?… où fuir ?