Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/165

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène IV

Chiffonnet ; puis Coquenard



Chiffonnet, tirant sa montre.

Midi… je vais aller me recoucher.


Coquenard, à la cantonade.

Il faut que je lui parle… je n’ai qu’un mot à lui dire !… Ah ! le voilà !


Chiffonnet, à part.

Coquenard !… Que le diable l’emporte !


Coquenard.

Bonjour, cher ami !


Chiffonnet, à part.

Cher ami ! (Haut.) Bonjour, Coquenard !…


Coquenard.

Nous avons reçu votre lettre d’invitation pour ce soir… on dit que ce sera charmant !


Chiffonnet.

Je le crois… il y aura une surprise !


Coquenard.

Ah bah !… à quelle heure ?


Chiffonnet.

À minuit. (À part.) Quand je les flanquerai à la porte !


Coquenard.

C’est délicieux !… Madame Coquenard se fait une fête !