Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/255

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Florestine, lui prenant le bras.

Allons !… partons !…


Edgard.

Non… pas comme ça !… pas ensemble !…


Florestine.

Pourquoi ?


Edgard.

Parce que… (À part.) Est-elle collante ! (Haut.) On pourrait nous rencontrer… et le monde est si méchant !… Je tiens à votre considération, Florestine !


Florestine.

Où nous retrouverons-nous ?


Edgard.

Rendez-vous général sur le pont d’Asnières… à gauche… tu entends !… à gauche… Le premier arrivé attendra l’autre… ça sera probablement moi…


Florestine.

C’est convenu !


Edgard.

Là !… Es-tu contente ?…


Florestine, lui serrant la main et avec expression.

Oh oui !…je suis t’heureuse !…

Elle remonte.


Edgard, à part.

Oh ! t’heureuse !… elle fait des cuirs… Je suis fâché de ne pas avoir mes rasoirs…


Florestine, revenant à lui.

Dites donc !… je vais mettre mon écharpe lilas et mon bonnet rose.


Edgard.

Je n’osais pas te le demander !