Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/262

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Edgard, avec colère.

Pour m’espionner !…


Florestine, de même.

Non… pour chercher mon parapluie…


Edgard, de même.

C’est une mauvaise action !


Florestine, de plus en plus irritée.

Et je vous surprends… vous ! après vos promesses, vos serments… Mais ça ne se passera pas comme ça !… et je vais…

Elle fait un pas vers le salon.


Edgard, hors de lui.

Arrêtez ! (Avec égarement.) Je ne veux pas ! je ne veux pas !


Florestine, effrayée.

Ah ! mon Dieu !


Edgard, hors de lui.

Va-t’en !… Je perds la tête… (La menaçant.) Je suis capable de…


Florestine, avec terreur.

Au secours !… ah !…

Elle tombe évanouie dans les bras d’Edgard.


Edgard, la tenant dans ses bras.

Eh bien !… elle se trouve mal… Sapristi !… Voyons, Florestine… pas de bêtises !… C’est pour rire… pas de bêtises !…


La voix de Madame Beaudeloche, dans la coulisse.

Florestine !… Florestine !…


Edgard, répondant.

Voilà !… voilà !… (À lui-même.) On l’appelle !… On va venir…