Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/263

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


je ne peux pas signer mon contrat comme ça !… Qu’est-ce que je vais en faire ? (Il la prend sur ses bras et parcourt le théâtre avec agitation.) Où diable la fourrer ?… Où diable la colporter ?


Scène XIII

Florestine, Edgard ; puis Le Notaire



Le Notaire, entrant par la droite du premier plan, à la cantonade.

C’est moi… le notaire !… (Apercevant Edgard promenant Florestine.) Ciel !


Edgard, au notaire, avec force.

Pas un mot ou je vous étrangle !

Il entre vivement à gauche, dans sa chambre, en emportant Florestine.


Scène XIV

Le Notaire, Madame Beaudeloche ; puis Veauvardin ; puis Edgard ; puis Henriette



Le Notaire, pétrifié.

Il m’étrangle ?


Madame Beaudeloche, entrant par l’angle de droite.

Florestine ! (Apercevant le notaire.) Ah ! monsieur le notaire…


Le Notaire, effrayé.

Moi, madame ?… je n’ai rien vu… je n’ai rien dit !…

Il entre vivement dans le salon par l’angle gauche.