Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/300

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Saint-Germain.

Bégueule !… Oh ! une idée !… Marie, es-tu un homme ?


Marie.

Qu’il est bête ! tu vois bien que non…


Saint-Germain.

Raison de plus ! descendons chez Mabille !… hein ?


Marie.

Tiens ! tiens ! Tiens ! ma cousine Ursule doit y venir…


Saint-Germain.

Ursule ! une boulotte, avec des taches de rousseur ? (À part.) Elle me va !…


Marie.

Avec son cousin le carabinier… (À part.) V’là un bel homme !


Saint-Germain.

Carabinier ! il était lancier la semaine dernière, son cousin… il a donc changé de corps ?


Marie.

Non, c’est elle… qui a changé de cousin…


Saint-Germain, à part.

Drôle de boulotte !… elle me va ! (Haut.) Voyons, ça y est-y ?


Marie.

Bah ! ça y est !


Saint-Germain.

Très bien ! va mettre ta robe de soie…


Marie.

J’y cours. (Elle remonte.) Ah ! mon Dieu !