Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/346

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Saint-Germain, à part.

Mâtin !


Marie, balbutiant.

Madame…


La Baronne.

Et cette toilette ?… (À Marie.) Mademoiselle, que signifie ?…


Marie, très troublée.

Madame… je ne sais… elle a mis sa robe rose…


Berthe.

Moi, toute seule, maman.


La Baronne, à Marie.

Je le vois bien… mais cela ne m’explique pas…


Saint-Germain, inspiré.

Oh ! (Il prend le bouquet de bal de la baronne et le cache derrière lui, en disant :) Madame ne devine pas ?


La Baronne.

Mais non !… je ne devine pas.


Saint-Germain, souriant, d’un air bête.

La fête !


La Baronne.

Hein ?


Saint-Germain ; il agite le bouquet derrière lui. Marie comprend, saisit le bouquet et le met dans les mains de Berthe, pendant ce qui suit.

La fête à Madame… demain !… une surprise… Mademoiselle a voulu être la première… charmante enfant ! Pas vrai, Marie ?


Marie, vivement.

Oui, oui, madame ! (À part.) Est-il futé !