Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/350

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Saint-Germain, avec mépris.

Allons donc !… de moi !


La Baronne.

Ah !… j’écoute.


Saint-Germain, à Berthe.

Partez !… chaud !… chaud !…

Pendant la ritournelle, Berthe fait le geste de retrousser ses moustaches.

Berthe, chantant

Air de M. Hervé

Le cavalier, l’ coq du village…


Saint-Germain, à part.

Qu’est-ce qu’elle chante là ?


Marie, à Part.

Une chanson de carabiniers…


Saint-Germain, bas à Berthe, pendant qu’elle chante.

C’est pas ça !

Berthe, lui donnant une tape. Mais tais-toi donc ! tu m’embrouilles.


La Baronne.

Oui… ne la troublez pas.


Berthe.

Je recommence !

Reprenant.

Le cavalier, l’ coq du village,
Où ce qu’il est en garnison,
Dedans l’ canton,
S’en va danser dessous l’ombrage,