Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/386

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène VII

Pontbichet, Dardard



Dardard, entrant.

Eh bien, ça marche là-haut ; j’ai choisi pour la chambre à coucher du velours amarante.


Pontbichet, s’approchant de lui d’un air fin.

Ah ! je te connais, beau masque !


Dardard, à part.

Qu’est-ce qu’il a donc ? (Haut.) Quant au salon, je voulais vous consulter…


Pontbichet.

As-tu fini, portier ?


Dardard.

Mais, beau-père…


Pontbichet, gouaillant.

Ah çà ! galopin, tu tiens donc toujours à épouser ma fille ?


Dardard.

Certainement ; mais…


Pontbichet.

Eh bien moi, je te trouve impropre à cet usage…


Dardard.

Comment l’entendez-vous ?


Pontbichet.

Tiens, tu n’es qu’un mari de carnaval, Savoyard !