Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/391

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Dardard

Je veux d’une nourrice
Choisir… l’amour intéressé.

Pontbichet

Comment sitôt une nourrice ?
Grand Dieu ! quel jeune homme pressé !

Reprise de l’ensemble

À bientôt,
Etc.

Dardard entre au fond, à gauche, chez madame Pontbichet.


Scène VIII

Pontbichet, Colardeau, la voix de Dardard



Colardeau, sortant de la chambre, à Pontbichet.

Eh bien, est-ce fait ? l’avez-vous criblé ?


Pontbichet.

Oui, c’est arrangé !… c’est lui qui épouse…


Colardeau.

Dardard ?


Dardard, dans la coulisse, très haut.

Je vous demande la main de votre fille.


Pontbichet.

Tiens, le voilà qui fait sa demande en tremblant.


Colardeau.

Mais ça ne se peut pas… je suis le premier… Depuis une heure vous girouettez… Pourquoi lui plutôt que moi ?