Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/478

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Norine.

Alors, le café !… les liqueurs !…

Justin sort.


Mistingue.

Mille grâces !… j’ai fini !


Lenglumé.

Nous avons fini !


Norine, tendant son verre.

Eh bien, donne-moi à boire.


Lenglumé, les mains sous la table.

Non !… j’ai ma crampe !…

Norine tend son verre à Mistingue.


Mistingue, de même.

Moi aussi… j’ai sa crampe !


Norine, à part.

Pourquoi diable mettent-ils leurs mains sous la table ?


Justin, rentrant et posant sur la table un plateau contenant le café et les liqueurs.

Madame, M. Potard est dans le petit salon.


Norine, se levant.

Mon cousin !… le père de notre filleul… J’y vais.


Chœur, Sur l’air de Dans notre noble Venise

Quelle drôle d’aventure !
[Je fais/Il fait] bien triste figure.