Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/485

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Norine, dans la coulisse.

Venez donc, cousin !


Potard.

Voilà ! voilà (Avant de sortir.) Ah ! vous êtes deux fiers scélérats !

Il entre au deuxième plan, à gauche.


Scène X

Lenglumé, Mistingue



Mistingue.

Deux scélérats !


Lenglumé.

Il sait tout !… ces émotions me disloquent !


Mistingue.

Moi, je ruisselle !

Il va à la table et se verse un grand verre de curaçao.


Lenglumé.

Qu’est-ce que tu fais là ?


Mistingue, buvant.

Je ne sais pas, mais, quand j’ai du tintouin, je m’étourdis !…


Lenglumé.

Allons ! donne-moi un verre d’eau rougie… ça m’étourdira peut-être aussi…


Mistingue, lui versant un plein verre de curaçao.

Avale-moi ça… c’est un velours.