Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/493

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Norine.

Tant mieux ! C’est le cousin Potard… qui aurait une petite confidence à te faire.


Lenglumé, à part.

Le cousin Potard !… mon témoin à charge ! (Haut.) En effet… je crois que nous avons à causer seul à seul… Laisse-nous, ma bonne amie.


Norine.

Mais…


Lenglumé.

Laisse-nous.


Norine.

Je m’en vais ! (Bas à Potard.) Allez… du courage !


Chœur, Sur l’air du Palais de chrysocale (Mangeant)


Il faut qu’on s’explique,
C’est trop hésiter.
[Soyons/Soyez] énergique,
[Osons/Osez] l’affronter !

Norine sort par le fond.


Scène XIV

Lenglumé, Potard



Lenglumé.

Nous sommes seuls… parle bas !…