Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/508

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Potard.

Cent sous ?…


Lenglumé.

Reste à zéro !


Mistingue, à part.

Sapristi ! j’ai mal à la tête !…

Il remonte et disparaît derrière les rideaux du lit.


Lenglumé

Mais qui donc était là, là… dans ce cabinet ?


Scène XXI

Les mêmes, Norine



Norine, entrant.

C’est horrible !… c’est affreux !


Tous.

Qu’y a-t-il ?


Norine.

Moumoute, ma chatte ! que je viens de trouver sans connaissance !


Lenglumé.

La chatte !… un chatricide !


Norine.

Ah ! monsieur, je ne vous le pardonnerai jamais… surtout après ce que je viens d’apprendre.


Lenglumé.

Quoi donc ?