Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 01.djvu/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE II


Le théâtre représente un salon de modiste. — À gauche, un comptoir parallèle à la cloison latérale. — Au-dessus, sur une étagère, une de ces têtes en carton dont se servent les modistes. Une capote de femme est placée sur cette tête. — Sur le comptoir, un grand registre, encrier, plumes, etc. — À gauche, porte au troisième plan. — À droite, portes aux premier et deuxième plans. — Porte principale au fond. — Banquettes des deux côtés de cette porte. — Chaises. — On ne voit pas un seul article de modes dans cette pièce, excepté la tête en carton. — C’est un salon de modiste, les magasins sont censés être à côté, dans la pièce du deuxième plan de droite. — La porte du fond ouvre sur une antichambre.


Scène première

Clara, puis Tardiveau



Clara, parlant à la cantonade, à la porte de gauche, deuxième plan.

Dépêchez-vous, mesdemoiselles !… cette commande est très pressée… (En scène.) M. Tardiveau n’est pas encore arrivé !… Je n’ai jamais vu de teneur de livres aussi lambin… Il est trop vieux… j’en prendrai un jeune.


Tardiveau, entrant par le fond.

Ouf !… me voilà !… je suis en nage… (Il prend un foulard dans son chapeau et s’essuie le front.)