Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/130

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



DANIEL

Où ça ?


PERRICHON

Dans le trou ?


DANIEL

Oui… mais je ne le dirai à personne.


PERRICHON

Je vous en prie !

Poignées de main.

Scène X


Les Mêmes, MAJORIN



MAJORIN

Monsieur Perrichon, j’ai touché mon dividende à trois heures… et j’ai gardé la voiture de monsieur pour vous rapporter plus tôt vos six cents francs… Les voici !


PERRICHON

Mais cela ne pressait pas.


MAJORIN

Pardon, cela pressait… considérablement ! maintenant nous sommes quittes… complètement quittes.


PERRICHON, à part.

Quand je pense que j’ai été comme ça !…


MAJORIN, à Daniel.

Voici le numéro de votre voiture, il y a sept quarts d’heure.

Il lui donne une carte.