Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/469

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Horace.

Je crois que M. Désambois a une petite communication à vous faire.


Magis.

Je vous remercie, monsieur.

Ils se saluent.


Horace.

Il n’y a pas de quoi !

Il entre dans le bal.


Scène VII

Désambois, Magis



Désambois, à part.

Allons ! c’est une lutte entre l’élément militaire et la science !


Magis.

Vous avez à me parler !?


Désambois.

Oui, mon ami… (À part.) Il y a des circonstances où le mensonge est le plus saint des devoirs. (Haut.) Mon ami, vos affaires marchent à merveille !


Magis.

On daigne accepter mes hommages ?


Désambois.

Mieux que cela : vous plaisez… à la tante !


Magis.

Et ma fiancée ?