Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
40
LE VOYAGE DE MONSIEUR PERRICHON

PERRICHON

Son guide l’a retiré… Vous voyez qu’on s’en retire parfaitement… Eh bien, le Russe lui a donné cent francs !


DANIEL

C’est très bien payé !


PERRICHON

Je le crois bien !… Pourtant c’est ce que ça vaut !…


DANIEL

Pas un sou de plus. (À part.) Oh ! mais je ne pars pas.


PERRICHON, remontant.

Ah çà ! ce guide n’arrive pas.


DANIEL

Est-ce que ces dames sont prêtes ?


PERRICHON

Non… elles ne viennent pas… vous comprenez ? mais je compte sur vous…


DANIEL

Et sur Armand ?


PERRICHON

S’il veut être des nôtres, je ne refuserai certainement pas la compagnie de M. Desroches.


DANIEL, à part.

M. Desroches ! Encore un peu il va le prendre en grippe.


L’AUBERGISTE, entrant par la droite.

Monsieur !…


PERRICHON

Eh bien, ce guide ?


L’AUBERGISTE

Il est à la porte… Voici vos chaussons.