Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/500

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Lucile.

Oh ! ça ne fait rien !


Madame de Guy.

Lucile, réfléchis.


Lucile.

Mes réflexions sont faites… M. Magis est un peu sérieux… un peu monotone… un peu… mais au moins il est poli, doux, bien élevé…


Désambois.

Un lauréat du collège Charlemagne !


Lucile.

D’ailleurs avec lui, je suis certaine de ne pas voir souffler de tempête dans mon ménage.


Désambois.

Oh ! ça, calme plat !


Lucile.

Et je m’estimerai très heureuse de devenir sa femme.


Désambois.

Chère enfant ! que je vous embrasse.

Il l’embrasse.


Madame de Guy, à part.

Pauvre Horace !


Désambois.

Je cours chez mon notaire faire dresser le contrat Magis.

Il remonte.


Madame de Guy.

Non… demain… nous avons le temps.


Lucile.

Oh ! tout de suite, ma tante ; je veux que cela finisse.