Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/501

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Désambois, descendant au milieu.

Il ne faut pas contrarier les inclinations ! Je ramène le notaire avec le prétendu, et nous signons le contrat séance tenante… (À part.) Ah ! tu es vif ! Eh bien, moi aussi ! (Saluant.) Madame ! mademoiselle !

Il sort vivement.


Scène VIII

Madame de Guy, Lucile ; puis Bernard



Madame de Guy.

Ma chère Lucile, je ne chercherai pas à te faire revenir sur ta décision… mais tu as été un peu vive.


Lucile.

Que voulez-vous ! j’aime le bonheur tranquille, et je sens que j’aurais été malheureuse avec mon cousin… Toujours des querelles, des colères, des duels… car ce duel… sait-on seulement pour qui ?


La voix de Bernard.

Oui, capitaine.


Madame de Guy.

Chut ! son domestique ! (Bernard paraît avec une valise et un porte-manteau, etc.) Où portez-vous cela ?


Bernard.

Nous déménageons, madame, nous allons loger à l’hôtel.


Madame de Guy et Lucile.

Comment ?


Bernard.

C’est l’ordre du capitaine… Il me reste à vous remercier,