Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/457

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


et d’encriers me pleut sur la tête… je proteste avec énergie et je m’éclipse…


henriette.

Avec énergie ! M. Gindinet est en déroute.


gindinet.

Momentanément ; et si c’était un effet de votre bonté…


henriette.

Quoi donc ?


gindinet.

Vous savez… comme la dernière fois… des échaudés, ça les calme.


pontcharrat.

Comment ! vous transigez avec l’émeute ?


gindinet.

Quand elle est la plus forte.


AIR : les Anguilles

Résister au flot populaire
C’est la politique des sots,
La fortune toujours préfère
Celui qui sait fuir à propos.
Demandez à maint personnage
Son secret pour rester sur l’eau
Il se cache pendant l’orage,
Et reparaît quand il fait beau.


Henriette, prenant une corbeille d’échaudés.

Dans un quart d’heure, tout sera rentré dans l’ordre. (À part, en sortant.) Je ne pourrai jamais épouser cet homme-là !

Elle sort par la droite.