Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/176

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Verdinet.

C’est cela !… montez-vous la tête ! Vous ne savez donc pas…


Galinois, entrant vivement par le fond à gauche, un papier à la main.

Voilà votre billet ! La diligence part à quatre heures…


Verdinet, remontant.

Quoi ? quel billet ?


Galinois, surpris.

Non… rien… un billet de concert. (À part.) Monnerville est rentré chez lui… je respire.


Henriette, à Verdinet.

Mon ami, as-tu apporté tes éperons pour monter à cheval ?


Verdinet.

Oui, j’ai tout ce qu’il me faut. (À part.) Nous ne sommes pas encore partis !


Galinois.

Vous allez faire une promenade à cheval ?


Henriette.

Un temps de galop, avant dîner.


Galinois, à part.

Bravo ! Pendant ce temps-là, j’embarquerai l’autre.


Madame Désaubrais.

Mais, j’y pense, nous aurons un cavalier de plus…


Verdinet, descendant.

Encore !… Qui cela ?


Madame Désaubrais.

Un pauvre jeune homme qui est bien triste… Tout à