Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Pionceux.

Je n’en ai fait qu’un… Je suis allé à Melun pour la révision.


Hernandez, allumant une cigarette.

Va… intéresse-moi !


Pionceux, racontant.

Parti de Paris par le train du matin de six heures cinquante, nous arrivâmes à Melun à huit heures seize. M. le préfet nous invita à nous dépouiller de nos vêtements. En me voyant, le général dit : "Mal bâti !… Pas d’épaules ! Des jambes comme des tuyaux de pipe ! Je ne prends pas ça ! "


Hernandez, bâillant.

Après ?


Pionceux.

Après, je repris le train de trois heures dix-huit, et j’arrivai à Paris à…


Hernandez.

Ah ! tu m’embêtes ! Va-t’en.


Pionceux, continuant.

À cinq heures quarante-cinq. (Apercevant Martin qui rentre par le fond.) Ah ! voilà Monsieur.

Il sort par le fond.


Scène VII

Hernandez, Martin ; puis Pionceux



Martin, entrant.

Ah ! c’est toi !