Page:Lacenaire, éd. Cochinat, 1857.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le nombre de ses couverts… seulement, il s’était opéré une métamorphose dans leur matière ; — le vermeil était devenu du métal d’Alger.

Après ce trait astucieux, Lacenaire alla jouer afin de compléter la somme nécessaire pour mener grand train à Versailles, et il perdit tout. Il se remit au change, mais il en était à peine à sa cinquième opération, qu’il se faisait prendre. Ce désagrément lui arriva un jour où, à l’aide de la cire, il collait, sous le revers d’une table de restaurant, une cuiller que R… devait venir lever en mangeant ensuite un potage à la même place.

Le changeur avait déjà amassé à ce trafic près de deux cents francs, et comme R… était le gardien des valeurs ainsi réalisées, il en avait le montant dans sa poche quand ce contre-temps vint atteindre son commettant. Il fila avec la caisse, et le prisonnier n’entendit jamais parler ni de l’un ni de l’autre.


CHAPITRE XVI.

La Force. ― Le voleur chansonnier. ― Plan de vie littéraire. ― Avril.


Voilà donc le rat une seconde fois dans la souricière de la Force, où cependant il avait bien juré qu’on ne l’y reprendrait plus. Il fut cette fois condamné à treize mois de prison.