Page:Lamairesse - L’Empire chinois, le Bouddhisme en Chine et au Thibet.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
— 22 —

ment, on se tue en l’accusant d’être la cause de cette résolution désespérée et la justice le poursuit. Quand un ministre veut résister au souverain et le censurer, il se présente au palais avec son cercueil. On l’écoute avant qu’il se donne la mort.

Aujourd’hui toutefois l’Empereur ne condamne plus guère les ministres et les mandarins qu’au banissement. Il paraît aussi vouloir adoucir la législation pénale pour éviter le contraste entre les pénalités chinoise et Européenne et pour empêcher que dans les Ports de mer les Chinois se réclament des juridictions consulaires. On pense que, dans peu, la torture sera abolie en Chine, au moins officiellement, car il faudra beaucoup de temps pour que les magistrats Chinois renoncent à un moyen d’instruction qui fait, il est vrai, condamner des innocents, mais ne laisse échapper aucun coupable, ce qui pour eux est l’essentiel.

Malgré la barbarie morale de ses institutions arriérées, l’Empire conserve une grande force de persistance. Elle est due à sa centralisation, à l’esprit de corps et à la Hiérarchie des mandarins et lettrés, à l’universalité de la langue, à l’uniformité de la législation pour tout l’Empire, au culte universellement accepté de tout ce qui est considéré comme la tradition des anciens ; enfin aux ressources de toute nature que possède la Chine, à son unité et son isolement géographiques, aux habitudes laborieuses et sobres de la population, à la conviction où sont les Chinois, surtout les lettrés, de la supériorité de leurs institutions et de leur sagesse. Toutefois cette dernière confiance diminue considérablement par les rapports qu’ont les Chinois avec les Européens établis en Chine ou ailleurs. Leurs émigrants temporaires contribuent beaucoup à ce résultat. Comme le fond des idées Chinoises est communiste et comme ils ont au plus haut degré l’esprit d’association, soit publique soit secrète, il se forme en Chine et hors de Chine des sociétés secrètes qui pourront révéler leur existence par une explosion soudaine. Le jour où la classe riche des négociants Chinois aspirera aux avantages aujourd’hui réservés au corps des lettrés, il y aura pour le Gouvernement Chinois un danger semblable au Nihilisme Russe.

Par contre, la Chine a un pouvoir considérable d’assi-