Page:Lamare - Histoire de la ville de Saint-Brieuc.djvu/51

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHAPITRE III


LE XIVe ET LE XVe SIÈCLE.


————


I. xive siècle. — Guerre des Blois et des Montfort. — Les évêques Guy de Montfort, Hugues de Montrelais et Guillaume Anger. — Pillages de la ville. — Sièges de 1375 et de 1394. — Intervention des bourgeois dans un traité. — Les capitaines de Saint-Brieuc et ceux de Cesson. — II xve siècle. — Les évêques Jean de Châteaugiron , Alain de La Rue , Guillaume Brillet, Jean L’Epervier, Jean Prégent, Pierre de Laval et Christophe de Penmarch. — La guerre des pies et des geais. — Réunion de la Bretagne à la France. — Les Cordeliers à Saint-Brieuc. — III. Organisation intérieure. — Statistique et archéologie. — Familles nobles. — La bourgeoisie. — Le commerce.


I. — LE XIVe SIÈCLE.


Avec le xive siècle s’ouvre pour la Bretagne une série de luttes, où elle eut beaucoup à souffrir, mais où se révélèrent, dans tout leur éclat, la bravoure et le caractère énergique de ses enfants. C’est l’époque de la guerre de Cent ans et de cet épisode si célèbre en Bretagne sous le nom de guerre des Blois et des Montfort. Le récit de ces combats n’est pas sans intérêt pour notre région, car les Blois sont les successeurs des Penthièvre. Le duc de Bretagne Jean III avait, en effet, fondé une nouvelle maison de Penthièvre, en donnant cette principauté à son frère Guy. La fille de Guy, Jeanne, apporta en dot à Charles de Blois ses domaines de Penthièvre et, comme héritière de son oncle Jean III, elle disputa le duché de Bretagne à un autre de ses oncles, Jean de Montfort.

Saint-Brieuc n’étant qu’une ville ouverte, placée sous