Page:Lamare - Histoire de la ville de Saint-Brieuc.djvu/70

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHAPITRE IV.


LE XVIe SIÈCLE.


————


I. Avant la Ligue. — Les évêques Olivier Du Chastel, Jean de Rieux, Jean Du Tillet, Nicolas Langelier. — La Cour royale à Saint-Brieuo. — Essai de réformes. — II. La Ligue. — Le duc de Mercœur. — La tour de Cesson.— Épisodes de guerre, de 1589 à 1598. — Démolition de la forteresse. — La peste. — III. Organisation intérieure. — La noblesse et la bourgeoisie. — La fabrique et l’assemblée de ville. — Les procureurs-syndics et les députés aux États. — Le Légué.

I. — AVANT LA LIGUE.


Pendant les siècles que nous venons de parcourir, l’évêque de Saint-Brieuc avait joui, dans la ville épiscopale, d’un pouvoir considérable, non seulement au spirituel, mais au temporel, dans les affaires du fief et de la juridiction. Au xvie siècle, ce pouvoir va subir une sérieuse transformation, dont les causes ne tarderont pas à se manifester.

Le successeur de Christophe de Penmarch fut Olivier Du Chastel (1506-1525). Rigoureux observateur de la discipline ecclésiastique, il fit, pour la maintenir, de nombreux règlements. On lui doit aussi la restauration du principal corps de logis du palais épiscopal, et le grand portail qui faisait face à la chapelle du Saint-Sacrement. Entre ce portail et la cathédrale, il y avait un passage. Est-ce en souvenir des guerres civiles du xive siècle, et en prévision de celles du xvie, qu’on le ferma, pendant la nuit, par deux solides portes, d’où lui vint le nom d’Entre les Portes ?