Page:Lambert - Journal d'un bibliophile, 1927.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
JOURNAL D’UN BIBLIOPHILE


XIX

Les romans canadiens — Les auteurs français


Souvent, on m’a posé cette question : « Avez-vous lu tous ces livres là ? »

Peut-on calculer ce qu’on peut lire dans l’espace de quarante-cinq ans d’une vie de collectionneur.

Je pourrais en dire beaucoup sur ce que j’ai lu et même un peu sur ce que je n’ai pas lu.

J’ai aimé à dépenser mes heures de loisirs en compagnie de bons livres.

J’ai trouvé mon plaisir dans ce passe-temps qui me charmait.

Je m’enivrais dans cette solitude, tranquille dans cette vie intérieure du chez-soi, loin du bruit ou des distractions frivoles et sans profit.

Le roman canadien aurait été le genre de lectu-


101