Page:Lambert - Journal d'un bibliophile, 1927.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
JOURNAL D’UN BIBLIOPHILE

ces dons équivalent à une généreuse souscription et nous en prenons note.

* * *

Nous lisons dans le « Droit » d’Ottawa :

« Le Canado-Américain annonce l’acquisition par l’Association Canado-Américaine d’une bibliothèque unique dite la Collection Lambert.

« Cette Collection comprend environ 4,000 ouvrages écrits par des Canadiens français, des Français, des Anglais ou des Américains sur des sujets ayant uniquement trait à la race française en Amérique.

« Les plus anciens volumes de la collection remontent au xvie siècle. On y trouve de tout : littératures, romans, revues et illustrations.

« Certains de ces ouvrages, très précieux pour la documentation historique, s’achètent aujourd’hui à des prix d’or ou sont pratiquement introuvables.

« L’intérêt d’une pareille bibliothèque n’échappe à personne. L’Association se propose d’enrichir encore la collection et surtout de la rendre utilisable afin d’en tirer tout le bien qu’elle est en mesure de faire à la mentalité canadienne. On ne saurait trop applaudir à son entreprise. »

* * *

De son côté, le « Manchester Union », de Manchester, publie l’entrefilet suivant que nous reproduisons dans son texte intégral :


127