Page:Lambert - Journal d'un bibliophile, 1927.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
JOURNAL D’UN BIBLIOPHILE

des personnages en vue sur l’ensemble de l’œuvre. Deux écrivains éminents ont eu l’avantage d’en apprécier la valeur en s’y documentant pour des écrits qu’ils ont produits.

Un comité de la cour Ferdinand Gagnon, de Nashua, est venu chercher des données sur son patron et il est reparti satisfait.

En 1922, le gardien de la collection m’écrivait la lettre suivante qui se passe de commentaires :

Mon cher ami,

Il faut que je vous raconte quelque chose. L’abbé Vaccarest a découvert que la première église catholique dans le New Hampshire a été fondée à Claremont, en 1824, par le Révérend Virgil Barber, S. J. Celui-ci était un ancien ministre presbytérien converti au catholicisme en 1818, ordonné prêtre à Boston le 3 décembre 1822 par Mgr de Cheverus. Or, durant l’hiver de 1824, le Père Barber se rendit dans la Province de Québec pour solliciter des souscriptions au profit de sa petite mission de Claremont. Et ceci est attesté par une lettre du Père Barber lui-même, dans les Annales des Ursulines de Québec, ainsi que par les mémoires de Mgr de Goesbriand. Il s’ensuit que les Canadiens français de la Province de Québec ont fourni leur quote-part pour l’établissement de la première paroisse catholique du New Hampshire. La petite église de Claremont, qui fut le berceau du catholicisme dans notre État, existe encore. Elle a été


43