Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/162

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
168
SOUVENIRS POLITIQUES

Mgr Laflèche lui-même. Il se rendit à Rome accompagné de MM. les abbés Dumesnil et Villeneuve : ils furent très mal reçus, car le Pape a toujours tenu en estime la belle œuvre qu’accomplit notre Université. Ces trois délégués furent invités par les autorités romaines à retourner de suite dans leur pays, chose qu’ils ne s’empressèrent point de faire.

Le Star de Montréal avait publié des rumeurs peu flatteuses à propos des trois délégués. Le Courrier du Canada du 17 janvier disait à ce sujet :

« L’Électeur » publie complaisamment les stupides rumeurs inventées dans les bureaux du Star, au sujet de Mgr Laflèche et de MM. les abbés Dumesnil et Villeneuve.

« Nous protestons de toutes nos forces contre ces racontars qui sont de nature à rabaisser le caractère épiscopal et à laisser les catholiques sous l’impression que le Souverain Pontife est plus autocrate que le czar de toutes les Russies. »

Ces prétendus racontars étaient bien vrais. En effet, quelques jours après Mgr Taschereau recevait du Cardinal Siméoni une lettre, en date du 31 décembre 1881 qui se lisait comme suit :

Illustrissime et Révérendissme Seigneur :

« Le Saint-Père a appris avec déplaisir que certains catholiques de votre province cher-