Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/164

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
170
SOUVENIRS POLITIQUES

grande colère. Le Monde rédigé par M. Houde, un écrivain d’un rare talent, publia un article dans lequel il injuriait l’archevêque Taschereau et les congrégations romaines qui s’en laissaient imposer par « des personnages occupant un rang hiérarchique supérieur à celui de leurs opposants. »

Le Canadien désapprouva l’attitude du Monde.

De son côté, Le Journal des Trois-Rivières disait :

… « Il est hors de doute que cette lettre du Cardinal Siméoni a produit en Canada une impression généralement pénible…

« Beaucoup de personnes ne voient pas sur quoi peuvent être fondées les assertions de son Éminence qui humilient et affligent infiniment le clergé et les bons catholiques, et qui prennent tout le monde par surprise, en arrivant coup sur coup, si ce n’est peut-être quelques libéraux. Car il ne s’est passé au pays aucun fait public d’une notoriété grave ou générale qui leur paraisse justifier cette intervention extraordinaire du Cardinal. »

Voilà comment ce parti ultramontain qui désignait les libéraux comme des sacripants respectait la volonté du Saint-Père !

Mgr Taschereau voulant arrêter ces diatribes de la presse ultramontaine publia le 12 février un mandement sur le « respect dû aux