Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/281

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
288
SOUVENIRS POLITIQUES

l’on consulte au préalable l’opinion des Canadiens.

C’est le parlement de la Nouvelle Écosse qui fit le premier pas vers l’union fédérale en adoptant unanimement une résolution favorable au projet en 1861. Le secrétaire pour les Colonies accueillit ce vote avec faveur, dans une dépêche en date du 6 juillet 1862.

Le 14 juin 1864, l’hon. Geo. Brown, en sa qualité de président d’un comité spécial de l’assemblée législative du Canada, se prononça en faveur d’un système fédératif, applicable soit au Canada seulement, soit à toutes les provinces de l’Amérique Britannique du Nord.

Trois mois après, le 1er septembre, des délégués de la Nouvelle Écosse, du Nouveau Brunswick, de l’Ile du Prince-Edouard, se réunissaient à Charlottetown pour discuter l’union maritime. Des délégués du Canada furent admis à conférer avec eux, et une union plus large que celle d’abord discutée fut proposée le 12 du même mois.

Le 10 octobre 1864, les délégués du Canada, de la Nouvelle Écosse, du Nouveau Brunswick, de l’Ile du Prince-Edouard et de Terreneuve, dans une conférence qui dura dix-sept jours à Québec, jetèrent les bases de la Confédération dans une série de résolutions.

Le parlement du Canada se réunit à