Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/318

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
325
SOUVENIRS POLITIQUES

Métropolitain de votre importante Province ecclésiastique un intérêt digne de louanges que vous portez à l’Église et à la patrie à laquelle vous appartenez. Cependant des considérations de diverses sortes, mais entièrement étrangères à la dignité du Saint Siège, et aux mérites du Vénérable Prélat dont il est question n’ont pas permis à l’Auguste Pontife de donner une réponse favorable à la proposition de Votre Seigneurie.

Souhaitant de vous être plus agréable dans une autre occasion, je me flatte de me déclarer avec estime distinguée

De Votre Seigneurie Illustrissime,
Le très affectueux serviteur,
L. Card. Jacobini.



Lettre de L’Honorable J. A. Chapleau
Secrétaire d’État
À
M. François Langelier
Maire de Québec.
Ottawa, 21 octobre 1885.


Mon cher ami,

Je m’empresse de t’informer, en réponse à ta note du 18 que j’ai reçue seulement ce matin, que j’envoie dès aujourd’hui une lettre très pressante à Son Éminence le Cardinal Secrétaire d’État au Vatican, recommandant notre distingué prélat, Mgr Taschereau, pour le chapeau de Cardinal, s’il en doit nommer un pour succéder au regretté Cardinal McCloskey. Inutile de t’ajouter que je me réjouirais, comme d’un immense bienfait pour notre Canada, de la promotion de notre digne archevêque.