Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
68
SOUVENIRS POLITIQUES

« Est-ce que vous avez oublié que ses nobles ancêtres ont servi leur patrie dans les conseils de l’État et sur les champs de bataille pendant des centaines d’années ?

« Est-ce que vous ne vous rappelez pas que dans ses veines coule le noble sang des sieurs de Lotbinière et de Vaudreuil ? que c’est au talent de M. de Lotbinière, ingénieur-militaire de France, que l’on doit le plan des fortifications du champ de bataille qui nous a valu la glorieuse victoire de Carillon ?

« Ah ! oui messieurs, moi officier britannique, j’aime à me rappeler ces braves Canadiens-français, vos ancêtres. Oui, vraiment, le sang noble versé dans le passé, et le sang versé de nos jours pour la défense du drapeau anglais ont cimenté, consacré l’alliance Anglo-Franco-Canadienne.

« Je ne comprends pas qu’il puisse se trouver des gens capables de vouloir nous empêcher d’aimer notre commune patrie. »

Oui, ces injures du Canadien à l’adresse de M. Joly n’avaient pas leur raison d’être, car on trouvait dans la personne de cet homme dont le commerce était si charmant, ces belles qualités sociales qui, malheureusement disparaissent au contact des hommes trop positifs, de notre époque. Je ne puis résister au désir de citer ce qu’écrivait en 1871, M. Achintre un écrivain français distingué :