Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/104

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

d’annoncer son absence à sa dame, se met en route avec les prélats.

(Fol. 152 v°.) Comment Guillaume, le filz Aymery, combat et conquist le jaiant Corbault devant Romme, la grant cité, par sa vaillance.

Ce dit l’istoire que quant le legat, le cardinal, Guillaume et leur compaignie furent de la cité de Nerbonne departis, et ils furent mis a chemin, ils chevaulchierent tant, sans faire de leurs journees menction, que ils aprouchierent Romme, que les Sarraissins maistrisoient par la conqueste que ils avoient faicte ; et quant Guillaume eust veeu les tours, les chasteaux et les grans eddiffices sumptueux et anciens, il demanda esquieulx s’estoient les chrestiens retrais et comment ils pourroient dedans entrer. Si lui respondi le legat : « A ce n’avra nulle faulte que n’y entrions, sire, » fet il, « car noustre saufconduit contient que nous pounos aller la ou bon nous semble querir et pourchasser champion ou chevallier, pour le roy Corbault le grant combatre ; le terme qu’il nous a donné durant n’est mye encore passé, expiré ne fini, sy n’aiés paour se nous sommes devant luy menés par advanture, car bien me doubte que il ne veille savoir des nouvelles. »

Et a itant se sont avanciés jusques aux vailles et deffences anciennes de la cité, ou ils trouverent gardes de par le roy Corbault, qui la les avoit commis (fol. 153 r°) pour les advantures. Et quant ils aparceurent les messaigiers venir, ils cognurent legierement et les menerent ou tref du roy Corbault, qui de sa parolle les festoya et leur demenda comment ils avoient besongnié, et en quel païz ; et ilz lui respondirent courtoisement ad ce que il n’eust cause de soy courousser :

« De nos nouvelles ne poués vous mye savoir, sire, » font ilz, « plus tot que le pere saint, de par lequel nous sommes messaigiers. Mais en brief temps savrés ce que nous avons peeu besongnier, et se vous avrés champion, ou se le pere saint se rendra ou non, car le terme que vous nous avés