Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/202

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Se me mandez par seels et par chartres, [*]
265O par tel ome qui bien en seit creables, [*]
Ja ne lairai, por nul ome que sache, [*]
Ne vos secore o mon riche barnage. »
Vait s’en li cuens, de neient ne se targe ;
De ses jornees ne sai que vos contasse :
270Montgeu trespasse, qui durement le lasse ; [*]
De ci a Rome n’aresta Fierebrace. [*]


XV


Vait s’en Guillelmes li gentils et li ber,
Et Guielins et Bertrans l’alosez ; [*]
Desoz les chapes orent les branz letrez, [*]
275Et neporquant si orent il trossé
Les buens halberz et les helmes dorez. [*]
Li escuier furent forment lassé [*]
Des forz escuz et des espiez porter. [*]
De lor jornees ne vos sai aconter ;
280Montgeu trespassent, qui molt les a lassez,
Par Romenie se sont acheminé, [*]
De ci a Rome ne s’i sont aresté. [*]
Cil escuier porprenent les ostels ;
Ciquaires fu lor ostes apelez, [*]
285Celui a tot son aveir comandé.
Cele nuit fu li cuens bien conreez. [*]
Après mangier sont alé reposer,[*]

    — 264 B Et me m. p. s. o. p. c. — 265 A qui bien soit sofisables — 266 A qui sache — 270 B manque — 271 B1 D. c. a. r. narreste ne se sache ; B2 D. c. a r. ne seiorna en place — 273 B bernarz la. — 274 B1 les brans dacier serrez ; B2 l. b. dacier letrez — 276 B helmes gemez — 277 B resont forment l. — 278 B et des lances — 281 B manque — 282 A ne sont mie areste — 284 A Cirtaiges — 286 B richement ostelez