Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/242

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Guillelmes l’ot, si s’en rit par feintié :[*]
« Hé ! Bertrans, sire, or del contraleier ! [*]
Ja vo contraires ne vos avra mestier,
1180Que, par l’apostre que requierent palmier,
Ge ne laireie por l’or de Montpelier [*]
Que ge ne voise si maistre renc premiers, [*]
Et i ferrai de l’espee d’acier. »[*]
Quant cil de Rome l’oïrent si plaidier, [*]
1185Li plus coarz en fu proz et legiers.[*]
Dès or se guardent li felon losengier, [*]
Que trop i pueent demorer et targier, [*]
Quar cil de Rome se vont apareillier. [*]


XXIX


Li reis Galafres est de son tref issuz ;
1190A lei de rei est chalciez et vestuz ; [*]
Dist a ses omes : « Or ai ge trop perdu,
Quant par cel ome est Corsolz confonduz.
Li Deus qu’il creient deit bien estre creüz ; [*]
Guardez que tost seit mes trés destenduz ;
1195Fuions nos en, qu’atendrions nos plus ?
Se cil de Rome se sont aperceü,
Ja de nostre ost n’en eschapera nuls. » [*]
Et cil respondent : « Cil conseilz iert tenuz. »[*]
Quatorze grailes sonerent tot a un, [*]

    — 1177 C si en rit ; A si sen rit volentiers ; B1 par faintie — 1178 C Or b. nies — 1181 C Jou net lairoie — 1182 A Que ge ne fusse — 1183 A de mespee — 1184 B loent ainsi p. — 1185 A i fu ; B Tot en fu lors (B1 plus) li coarz rehaitiez — 1186 A si g. ; A3 sesgardent — 1187 A1 Or trop — 1188 B2 la leçon + Por la loi deu vers paiens deresnier — 1190 C sest c. et v. ; B fu c. et v. — 1193 B1 doit estre bien cremu ; B2 doit bien estre cremu — 1197 A uns ; B Ja de nos toz — 1198 B2 Et toz r. ; A iert creuz — 1199 A .xxv. graile i sonent tot a un ; B .xiv. cors sonerent a un hu