Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/254

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Esteit a Rome Guillelmes Fierebrace,
Fame dut prendre et faire mariage,
Trestot aveit entrobliee Orable,
Quant de vers France li sont venu message
1435Qui li aportent unes noveles aspres ;
Que morz esteit li emperere Charles ; [*]
A Looïs sont remeses les marches ; [*]
Li traïtor, cui li cors Deu mal face, [*]
Del fill Richart de Roen a la barbe [*]
1440Vuelent rei faire, voiant tot le barnage. »[*]
De pitié plore Guillelmes Fierebrace, [*]
Congié demande a l’apostoile sage, [*]
Et il li charge mil chevaliers a armes, [*]
D’or et d’argent trente somiers li charge. [*]
1445Al departir en plore li barnages.
Vait s’en li cuens, qui de riens ne se targe, [*]
Montgeu trespasse, qui durement le lasse. [*]
De lor jornees ne sai que vos contasse ;
De ci en Brie n’arestent ne ne targent. [*]

    — 1436 C nostre emperere c. — 1437 A3 A rois looys ; B en sont remes — 1438 C Li traitor len font honte et outrage Boisie li ont le cors dieu mal lor face Ne il laissierent le vaillant .i. escace Tolir li voelent le chief sor les espaule — 1439 C D. f. r. de meni le barbastre — 1440 B Vouloient faire roi de france la large ; A V. r. f. de france le barnage ; C la leçon + Sil na secors france en va a hontage Et la contree en ert destruite et arse — 1441 C la leçon + Et prie dieu le pere esperitable Quil ne lairoit por nul home quil sache Ca son pooir son secors ne li fache — 1442 C a la pucele sage — Au lieu des 4 vers suivants C donne Par teil deuoir ambedoi se departent Puis ne se virent en trestout lor eage Pris a congie g. f. Cele li done et bele et conuenable Dor et dargent .xv. sommiers li carge Auoec li maine .m. cheualiers as armes Et ses .xl. camena de ses marces Passent les terres et les contrees larges — 1443 A .iiiim. a armes — 1444 B .xxx. somiers do. et da. l. c. — 1446 B de noient ne latarge — 1447 C qui forment les trauaille — 1449 A Tant quil i vinrent (A1 virent) ne sarresterent guere ; C De si en brie acuellent lor voiage ; B2 Mes que la terre a grant esploit trespassent Si ques en b.